CAP Serrurier métallier


CAP Serrurier métallier
Le serrurier métallier travaille les métaux ou des matériaux de synthèse et leur donne la forme voulue.

Objectifs

Le serrurier métallier travaille les métaux ou des matériaux de synthèse et leur donne la forme voulue.

Il peut produire toutes sortes d'ouvrages :

  • menuiserie métallique : charpentes métalliques, cloisons, vérandas, escaliers, passerelles ;
  • construction métallique : ossature des bâtiments, ponts, pylônes ;
  • serrurerie : fermetures, serrures, portes blindées, gaines d'ascenseur, clôtures ;
  • mobilier, objets de décoration : ferronnerie d'art, ouvrages d'agencement.

Pour mettre en oeuvre une fabrication le titulaire du CAP doit être capable de :

  • analyser le dossier technique : plans d'exécution, schémas, croquis, fiches fournisseurs ;
  • choisir les moyens, installer la matière, les outils ;
  • usiner les pièces, les mettre en forme par pliage, cintrage ou forgeage ;
  • réaliser le montage-assemblage de l'ouvrage, en soudant ou en utilisant vis, rivets, boulons ou colles.

Il peut aussi intervenir sur le chantier pour participer à la pose de l'ouvrage : charpentes, scellage des huisseries et des châssis métalliques.

Il utilise des outils à main comme l'enclume, le marteau, la pointe à tracer ou la lime mais aussi des machines, souvent programmables : tronçonneuse à disques, poinçonneuse, perceuse, appareils à souder.

Débouchés

Il trouve à s'insérer en PME de serrurerie-métallerie ou du bâtiment.

Les emplois correspondent aux trois domaines d'activités de l'entreprise : fabrication en atelier ; pose sur chantier ; entretien, service après-vente, maintenance.

Métiers accessibles : charpentier/ière métallique (monteur/euse en charpente métallique, monteur/euse assembleur/euse en constructions métalliques, monteur/euse en structures métalliques), machiniste constructeur ou plateau (machiniste de plateau, machiniste constructeur), serrurier/ière-métallier/ière (serrurier/ière, métallier/ière).

Poursuite d'études

Le CAP débouche sur la vie active mais il est possible, à certaines conditions, de poursuivre des études :

  • en 1 an vers les MC Métallerie, MC Opérateur-régleur sur machines à commande numérique ou MC Soudage ;
  • en 2 ans vers les bacs pro Bâtiment : métal, aluminium, verre et matériaux de synthèse, bac pro Réalisation d'ouvrages chaudronnés et de structure métalliques ou le BP Serrurerie-métallerie.

Type de formation poursuivie : bac pro

Formations poursuivies :

bac pro Ouvrages du bâtiment : aluminium, verre et matériaux de synthèse (poursuite d'études conditionnelle) 
bac pro Ouvrages du bâtiment : métallerie (poursuite d'études conditionnelle) 
bac pro Technicien en chaudronnerie industrielle (poursuite d'études conditionnelle) 
BP Construction d'ouvrages du bâtiment en aluminium, verre et matériaux de synthèse (poursuite d'études conditionnelle) 
BP Monteur dépanneur en froid et climatisation (poursuite d'études conditionnelle) 
BP Serrurerie-métallerie (poursuite d'études conditionnelle) 
CAP Constructeur d'ouvrages du bâtiment en aluminium, verre et matériaux de synthèse (poursuite d'études conditionnelle) 
MC Soudage (poursuite d'études conditionnelle)

Source : Onisep